Archives
Le 19 février 2019 - 19h30

Projection de "New Memories"

Prix :
7 $ régulier / 6 $ réduit / gratuit 12 ans et moins
Lieu :
salle bleue
Par :
Synopsis

En collaboration avec le Club photo de Rimouski


Hommage à Michka Saäl (1949-2017)

À 61 ans, Anne J. Gibson est une photographe « émergente ». Après une vie à Toronto marquée par la drogue et les conflits familiaux, elle découvre sur le tard sa passion pour la photographie et son don pour mettre en valeur le monde qui l’entoure : Kensington Market, qu’elle connaît comme sa poche malgré la gentrification accélérée. Le quartier bohème reste un berceau vibrant de la contre-culture torontoise et une source d’inspiration infinie pour Gibson. À l’affût des moments de vie gracieux et insolites que les promoteurs immobiliers n’ont pas encore réussi à faire disparaître, l’artiste parcourt les rues du quartier, exorcisant au passage ses propres démons. Film posthume de la regrettée cinéaste Michka Saäl, New Memories consacre la rencontre entre deux femmes au grand cœur et à l’âme de poète


Michka Saäl
Formée en histoire de l’art et sociologie à Paris et en cinéma à Montréal, Michka Saäl réalise Loin d’où? qui remporte le prix Normande-Juneau 1989, dans la catégorie meilleur court métrage aux RVCQ. Nulle part la mer, un moyen métrage fiction, reçoit 4 prix au Festival de Sainte-Thérèse en 1991. Son premier long métrage documentaire, L’Arbre qui dort rêve à ses racines, sélectionné dans plusieurs festivals, est primé à Jérusalem. En 1993, elle est choisie comme cinéaste en résidence au Canadian Film Center à Toronto et y réalise une fiction, Tragédia. Elle tourne La position de l’escargot, 1998, un long métrage de fiction, une coproduction France-Canada sortie à Montréal et Paris et revient au documentaire en 1995, avec Le violon sur la toile et Zéro tolérance, 2004.

Les premiers films de Michka Saäl refont le voyage entre l’ici et l’ailleurs, le pays du présent et celui de la mémoire. Les derniers explorent les « no man’s lands » séparant documentaire et fiction. Dans cet esprit, elle réalise Prisonniers de Beckett (2006), un long métrage entre documentaire et fiction théâtrale, une coproduction France-Canada, qui reçoit deux nominations aux Gemini Awards et une sélection au Festival de Cannes ACID, 2007. Après une longue période où elle travaille sur plusieurs projets en même temps, elle réalise China Me, (2013) Spoon (2015), A Great Day in Paris (2017) et New Memories (2018). En juillet 2017, durant la post-production de New Memories, elle nous a quittés soudainement. Son conjoint, Mark Foss, et son équipe ont terminé le film, et vont également finir un dernier film, Les Aventuriers, en 2019.

Le Paradis

Espace de travail, de diffusion et de création artistique

Capsules du Paradis
Infolettre du Paradis
Hôtel Rimouski
Soutenez le Projet Paradis en visitant nos partenaires!
Aimez-nous sur facebook