Bientôt au Paradis
Le 21 mai 2019 - 19h30

Projection de "Projet Fjord"

Prix :
8 $ régulier / 7 $ réduit / gratuit 17 ans et moins
Lieu :
274 rue Michaud
Par :
Synopsis

Fjord est une commande d'œuvres de quatre courts métrages de La bande Sonimage sous forme de « course à relais » sur la thématique « fjord et sport » avec des cinéastes de la région :

• Etienne Boulanger,
• Alexandre Rufin,
• Martin Rodolphe Villeneuve,
• Philippe David Gagné.

La création de quatre films

Le fjord est omniprésent au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Nous aimerions voir à l'écran un concept de création où des films se répondent par l'intermédiaire d'un même protagoniste, celui du fjord du Saguenay. Nous cherchons à stimuler la création de cinéma d'auteur de ces artistes très talentueux avec une référence qui leur est chère, mais dans une formule de «course à relais».

Tout à tour, un cinéaste tournera son film et le présentera aux autres réalisateurs, ensuite le 2e cinéaste aura à créer un film en réaction à ce dernier film, soit pour créer un dialogue entre les deux films, les sujets, les personnages rencontrés, soite pour créer une opposition, amener une autre direction à partir d'un élément physique ou philosophique du film visionné. Et ainsi de suite.

Présentation des artistes
  • Etienne Boulanger
Étienne Boulanger est un artiste et un athlète d'élite en natation. Il a participé l'an dernier aux 15e championnats du monde FINA où il se classa au 27e rang mondial. Il a présenté des performances artistiques sur la scène nationale et internationale au Canada, en France, en Pologne, à Singapour, en Indonésie et en Chine. Il a participé à plusieurs expositions collectives au Québec dont à Langage plus d'Alma (2012-2016) et à l'évènement « Orange » produit par la galerie Expression à Saint-Hyacinthe (2009). Ses vidéos d'art ont fait l'objet de bourses, de prix et de diffusions ici et à l'étranger. Il vit et travaille à Alma au Lac-Saint-Jean. Pour cet artiste-performeur, cette citation de Octavio Paz a beaucoup de sens pour entamer ce projet de film : «L'eau parle sans cesse et jamais ne se répète».

« En plaçant mon corps en déséquilibre dans l'espace, de manière précaire et bouleversée, je mets en place un système de repères utopique et instable. Usant d'instruments rudimentaires, tels le balancier, le treuil ou la poulie et, combinés aux nouvelles technologies de l'image et du son, je prolonge ou modifie mon corps en devenant extension du geste poétique. » C'est ainsi qu'Étienne Boulanger décrit en quelques mots sa démarche de création.


  • Alexandre Rufin
Alexandre Rufin a partagé ses études universitaires de cinéma entre la France et le Canada. Sa sensibilité de cinéaste est tournée vers des portraits documentaires intimistes et humanistes mais aussi vers des fictions aux thématiques sociales. Il explore les frontières entre fiction et documentaire en développant son concept de « cinéma expérientiel ». Alexandre a réalisé une vingtaine de courts métrages dont certains ont remarqués dans de prestigieux festivals internationaux. Son portrait documentaire « Ô Divin Bovin » a remporté le prix Tourner à tout prix au festival Regard sur le court-métrage et le prix créativité au festival de Fantasia. Ses films « Mine de Rien » et « PANOPTIK » ont gagné le prix création, le grand prix du jury ainsi que celui du public au festival de cinéma en Abitibi-Témiscamingue. « PANOPTIK » est son dernier film le plus abouti dans le concept de cinéma expérientiel. Alexandre est en ce moment en postproduction de son premier long métrage documentaire tourné lors d'une expédition au Nunavut, dans une communauté Inuit. Il est également en cours de tournage pour son deuxième long métrage, celui-ci traite de l'immigration de nouveaux arrivants marginaux dans le village tranquille de Sainte-Rose-Du-Nord, au bord du fjord du Saguenay.

Alexandre Rufin propose cette citation en guise de départ s'inspirant de la thématique fjord et sport : « Entre les falaises escarpées du fjord, se cache de féroces guerriers à la recherche des « combats de forces » de nos ancêtres. »


  • Martin Rodolphe Villeneuve
Né à Rivière-du-Moulin, au Saguenay, Martin Rodolphe a fait des études en peinture au sein de plusieurs ateliers à Chicoutimi, étudiant en alternance, le fusain et l'acrylique. Il délaisse peu à peu la peinture et s'inscrit en 1996 au programme interdisciplinaire en art à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) - concentration cinéma et vidéo. Au cours de sa carrière, il a suivi plusieurs formations à l'Office national du film (ONF) et a également participé à des ateliers d'écriture dans le cadre du programme de Téléfilm Canada « Écrire au long » à l'Institut national de l'Image et du son (INIS). Scénariste et documentariste de formation, il réalise plusieurs genres, dont des études et des essais cinématographiques, avant de trouver son véritable créneau : le drame onirique. En 2009, il entreprend un périlleux tournage sur le phare du Haut-fond Prince situé au confluent de l'estuaire du Saint-Laurent et de l'entrée du fjord du Saguenay. Sélectionné par plusieurs festivals, ce film intitulé « Haut-fond Prince » lui mérite la Bourse de création au festival Regard international sur le court métrage au Saguenay en 2012. En 2015, il réalise son tout dernier opus « Notre-Dame-des-Monts », un court métrage de 24 minutes avec la collaboration de la Chaire de recherche du Canada, pour une dramaturgie sonore au théâtre de l'Université du Québec à Chicoutimi.


« Quand je pense à mon enfance, je me souviens des randonnées familiales en canot à moteur sur le Saguenay. Je me rappelle, en particulier, de cette journée où nous avons fait un pique-nique au bord de l'eau, en plein cœur du fjord et de son mystère. Je me revois encore au pied d'une imposante paroi dominant ce paysage grandiose et j'admire à nouveau ces grande masses rocheuses qui se dressaient vers le ciel. Ces images du fjord ne m'ont jamais quitté depuis... Lorsque La bande Sonimage m'a parlé de son intention de réaliser un projet collectif ayant pour thématique le fjord, telle une formule magique, j'ai été instantanément séduit par cette idée. Pour moi, ce projet touche non seulement à mon univers sensible et créatif, mais fait écho à mon récent film de fiction Haut-fond Prince, un moyen métrage qui a été tourné dans un phare situé à l'embouchure du fjord du Saguenay et de l'estuaire du Saint-Laurent. » - Martin Rodolphe Villeneuve.


  • Philippe David Gagné
Philippe David Gagné est détenteur d'un baccalauréat interdisciplinaire en cinéma. Depuis sa première oeuvre, le documentaire « Sur la glace » (2005), ses films sont récompensés et font le tour du monde. Plusieurs fois boursier de la SODEC et du CALQ, Philippe David, depuis 2008, réalise des reportages et documentaires pour Télé-Québec et TV5 à travers le Canada. Sa websérie documentaire « PICK-UP : à la rencontre d'un bout du monde » (2011) remporta un prix Gémeaux. « COWBOY: un rêve canadien » (2013) fut, quant à elle nommée aux Gémeaux. Son dernier court, « Bleu tonnerre » (2015), eu l'insigne honneur d'être de la quarante-septième édition de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, en 2015. Son prochain court documentaire, « Dialogue(s) », produit par l'ONF et Bande Sonimage, a été lancé à Regard 2016. Son premier long métrage, « Boutefeu », sélectionné à l'édition 2015 de L'Atelier Grand Nord, est en cours d'écriture.

« Plusieurs de mes productions font état de mon attachement pour ma ville natale, La Baie, et le fjord autour duquel elle se « love ». L'imagerie fjordienne m'a sculpté et continue à influencer mes créations, documentaires ou fictions. Mon premier film, le documentaire « Sur la glace » est un exemple probant du lien entre sport et fjord, d'un point de vue personnel et anthropologique. Sont venus ensuite « Le chant des cabanes » en 2014, et « Bleu tonnerre » en 2015, tous deux filmés principalement à La Baie et montrant le fjord hivernal que j'aime tant. Mon premier long métrage, « Boutefeu », se déroule lui aussi à La Baie. Pour ce projet, j'aimerais travailler avec le fjord et la motoneige, outil qui sert à le dompter une fois l'hiver venu. » - Philippe David Gagné

Bande annonce et plus d'informations.

Le Paradis

Espace de travail, de diffusion et de création artistique

Capsules du Paradis
Infolettre du Paradis
Hôtel Rimouski
Soutenez le Projet Paradis en visitant nos partenaires!
Aimez-nous sur facebook