Nouvelles
Scènes ouvertes au Paradis
Le 20 septembre 2017

Scènes ouvertes au Paradis

Le 18 septembre, la Société des Arts Technologiques (SAT) a inauguré Scènes ouvertes, un réseau de 19 salles de spectacle connectées à travers le Québec dont la Coopérative Paradis est fière de faire partie. Aboutissement de plusieurs années de recherche, la connexion est rendue possible grâce à un nouveau dispositif de téléprésence scénique. Il permettra la mise en œuvre de projets collaboratifs d’envergure et le développement d’un nouveau langage scénographique.
LES RÉGIONS AU CENTRE DU RÉSEAU
Scènes ouvertes permettra aux artistes de pouvoir créer, collaborer et diffuser leurs contenus à distance depuis différents endroits de la province. «La beauté du système est qu’il n’y a plus de région centre. Chaque individu, groupe, institution, pourra être au centre du dialogue le temps d’un projet» explique Monique Savoie, Présidente-fondatrice de la SAT. De Gaspé à Rouyn-Noranda, en passant par Rimouski, Saint-Camille, ou encore Trois-Rivières, les salles du réseau Scènes ouvertes occupent le territoire québécois pour le rassembler autour de la culture.
UNE PREMIÈRE MONDIALE
Première mondiale, jamais autant de lieux de diffusions n’ont disposé d’un même équipement pour créer et diffuser des projets en téléprésence scénique. « Des ateliers sur les nouvelles formes de scénographies en réseau, des productions croisées entre des artistes distants, des festivals régionaux délocalisés, des rencontres publiques ou encore un concert des régions réinventé sont autant de pistes de création et d’usages de cette infrastructure collective permanente. » mentionne René Barsalo, expert en téléprésence pour Scènes ouvertes
LE LIEU CULTUREL RASSEMBLEUR
Si la culture est en première ligne du projet, celui-ci suscite également l’intérêt d’autres milieux, publics ou privés qui voient dans ces salles branchées des lieux clés de connexion et de rassemblement avec leurs partenaires et communautés. Une perspective qui réfléchit l’espace culturel comme un carrefour de la ville dédié à l’apprentissage et au partage de connaissances.
LA STATION SCÉNIC
Le projet est rendu possible grâce à des stations mobiles équipées de la suite logicielle Scénic développée par l’unité de recherche de la SAT. Elle permet la transmission de flux audio, vidéo, et de données sur les réseaux Internet à haut débit. Contrairement à du streaming unidirectionnel, cette technologie permet aux salles équipées de concevoir des activités et inviter les autres à y participer et cocréer en temps réel.
LA CULTURE À L’AVANT-GARDE DE LA RECHERCHE
La SAT s’est engagée dans une recherche systématique sur la manière de transférer du contenu en réseau et de créer des interactions en temps réel pour le spectacle vivant. C’est en prenant la culture et les artistes comme point de départ que la SAT a amené la téléprésence au-delà de la simple vidéoconférence. Si à ce jour 19 salles font partie du réseau, la SAT est en discussion avec de nouveaux lieux. Son expérience dans le domaine de la téléprésence scénique amène en effet des organismes au Québec comme à l’étranger à s’intéresser au dispositif. Après avoir redéfini la géographie culturelle québécoise le réseau Scènes ouvertes est prêt à montrer l’exemple à l’international !
APPROPRIATION DU DISPOSITIF
À noter qu’une formation sera offerte par René Barsalo de la SAT et la Coopérative Paradis, en collaboration avec le Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, le 26 novembre prochain pour permettre aux créateurs et concepteurs de découvrir les multiples possibilités de développement de projets de cette nouvelle technologie.
 
CITATIONS
« C’est avec une grande fierté que la Coopérative Paradis se joint au projet Scènes ouvertes qui permettra le développement de nouvelles pratiques artistiques et le décloisonnement de notre culture. »
— Cybel Chagnon, Directrice, Coopérative Paradis, Rimouski
 «Nous sommes heureux de participer à ce grand laboratoire numérique et ainsi, positionner les créateurs de notre milieu à l’avant-garde d’une nouvelle ère, où la distance et les initiatives n’auront plus de limites.»
— L’équipe de Ville d’Alma Spectacles
«Pour l’équipe de Gaspé, la Station Scénic est un véhicule essentiel pour jeter les bases d’un pont rapide, facile à utiliser et qui couvre en quelques secondes à peine le fameux 1 000 km qui nous sépare si souvent des autres»
— Josée Roussy, Directrice générale et artistique, CD Spectacles, Gaspé
« L’apprentissage de ce nouveau médium se fera petit à petit en testant l’intérêt des publics et de nos artistes. C’est un nouveau terrain de jeu pour le CCJ et c’est avec enthousiasme que l’équipe se joint à la SAT et aux autres salles pour collaborer à ce nouveau type de diffusion.»
— Gilles Pitre, Directeur général, Centre Culturel de Joliette
« Une ouverture sur une nouvelle dimension de la diffusion du spectacle vivant ainsi qu’une belle opportunité de tisser des liens nouveaux et durables entre les diffuseurs et les créateurs. »
— Evelyne Chagnon, Directrice générale adjointe, Théâtre Hector-Charland, L’Assomption
«Le projet Scènes ouvertes est pour nous une chance de se lancer dans l’exploration numérique en collectif. C’est le fer de lance d’où nous voulons mener la diffusion de spectacle dans un avenir rapproché.»
— Steve Marcoux, Programmateur, [co]motion, agitateur de culture, Laval
« Nous sommes convaincus que le projet Scènes ouvertes contribuera à solidifier les relations entre salles, à élargir notre réseau et à créer de nouvelles façons de diffuser à travers la province. Il permettra d’offrir à notre public une programmation encore plus diversifiée ainsi qu’une expérience complète de divertissement au diapason des tendances et de l’ère numérique.»
— Christian L. Noël, Directeur général des Arts de la scène de Montmagny
«La diffusion est une toile interreliée. Ces lieux sont pour tous, et seront des plateaux d’échanges et de rencontres avec les arts vivants.»
— Raymond Cloutier, Directeur général et artistique, Théâtre Outremont
« Face à l’accélération des changements technologiques et la profusion d’options de divertissement, ce projet permettra à l’École nationale de théâtre ainsi qu’à son Monument-National de réaliser son ambition de rassembler les collectivités afin de leur permettre d’imaginer, de penser et de ressentir collectivement en les outillant davantage pour faire face à la complexité des enjeux de notre époque.»
— Gideon Arthurs, Directeur général de l’École nationale de théâtre du Canada
«La TOHU est fière de compter parmi les 19 salles de spectacle qui seront mise en réseau grâce à Scènes ouvertes. Ce projet permettra d’orienter nos actions face aux défis que le numérique apporte dans le monde de la diffusion des arts du cirque et le développement de public.»
— Nadia Drouin, Chef de la programmation – TOHU Arts du cirque
Le Petit Théâtre du Vieux Noranda entreprend un virage numérique important. Seule salle de spectacle en Abitibi-Témiscamingue à faire partie du réseau Scènes ouvertes, un tel projet permettra à la région de rayonner et de faire rayonner l’ensemble des régions du Québec. Ce changement de paradigme et de rapport à la distance et à l’autre, permis par la téléprésence, est très stimulant artistiquement pour les concepteurs de la région.
— Rosalie Chartier-Lacombe, Directrice générale, Le petit théâtre du Vieux Noranda
 «Nous sommes déterminés à développer toutes les options possibles afin d’exploiter au maximum les possibilités de Scènes ouvertes et de positionner notre organisation comme étant innovante et à la fine pointe de la technologie.»
— Pierre Lévesque, Directeur général, Rivière-du-Loup en spectacles
« Le P’tit Bonheur voit dans le projet Scènes ouvertes une occasion unique d’enrichir et de consolider une démarche entreprise en partenariat avec d’autres organismes locaux et d’autres diffuseurs québécois. »
— Benoît Bourassa, Directeur général, Le P’tit Bonheur de Saint-Camille
«Le projet Scènes ouvertes est en adéquation avec notre stratégie de positionnement dans l’espace numérique que nous développons depuis plusieurs années déjà. Nous cherchons continuellement à mettre en place des activités et services novateurs qui permettent le développement qualitatif et quantitatif des clientèles. Les activités et services mis en place par la SPEC du Haut-Richelieu le sont dans une perspective de développement à moyen et à long terme et nous croyons que ce projet s’inscrit parfaitement dans notre mission de diffuseur pluridisciplinaire. Il va contribuer à diversifier notre offre culturelle tout en permettant à notre communauté d’avoir accès à des productions artistiques novatrices.»
— Guy Boulanger, Directeur général, SPEC du Haut-Richelieu
«L’arrivée de Scènes ouvertes dans l’univers d’Odyscène souhaite bonifier nos pratiques de diffusion et nous outiller pour s’adapter au développement des arts numériques que nous souhaitons complémentaires aux activités actuelles de diffusion.»
— Marie-Claude Cossette, Directrice générale et artistique, Odyscène, Sainte-Thérèse
«Accueillir et déployer la Station Scénic à l’Université de Sherbrooke est une évidence. Notre université a toujours prôné l’audace et l’innovation. Avec ses chercheurs, son école de musique et ses formations en arts visuels, l’Université s’appuie sur sa politique culturelle pour contribuer à cette rencontre des arts et de la technologie»
— Mario Trépanier, Directeur général, Centre culturel de l’Université de Sherbrooke
« À l’ère numérique, la technologie modifie notre façon d’entrer en relation. La Station
Scénic, bien plus que de mettre en réseau des lieux culturels, nous permet justement d’explorer
de nouveaux lieux d’échange entre les artistes, les publics, les communautés.»
— Olivier Letarte, Coordonnateur, Coordonnateur, Centre culturel Pauline-
Julien, Corporation de développement culturel de Trois-Rivières
« Le Carré 150 est un lieu rassembleur au cœur d’une ville qui se démarque par la singularité et le dynamisme de ses milieux culturel et communautaire. La vie culturelle en région repose grandement sur la création de réseaux et de partenariats. Alors que la technologie est omniprésente et que la création artistique est décloisonnée, la mise en place du réseau Scènes ouvertes ouvre la porte à davantage d’échanges, de co-productions et de collaborations.»
— Dominique Laquerre, Directrice, Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger, Victoriaville

Le Paradis

Espace de travail, de diffusion et de création artistique

Capsules du Paradis
Infolettre du Paradis
Hôtel Rimouski
Soutenez le Projet Paradis en visitant nos partenaires!
Aimez-nous sur facebook